FrenchRussianEnglish
banner_cisbanner
logo_fide150
banner_sch
S'évader en prison
Mercredi, 31 Août 2011 07:34
Nos remerciements au Pr. Charles Moura Netto pour cette vidéo pleine d’inspiration qui nous vient du Brésil – Les échecs pour s’évader – concernant un projet de développement du jeu d’échecs en prison. Il ne s’agit pas à proprement parler d’un projet de développement du jeu d’échecs à l’école, certes, mais les bénéfices pédagogiques et sociaux du jeu d’échecs ne sont pas moins réels pour les populations en prison que dans les écoles. Nous avons déjà mentionné des projets menées en prison à Almeria et dans d’autres régions d’Espagne. Cette vidéo est en Portugais mais elle est sous-titrée en Anglais. Elle dure 2mn 29. Cliquez sur « lire la suite » pour en savoir plus sur ce programmes qui touche 22 prisons et plus de 2000 détenus. ________________________________________ “Les Echecs pour s’évader” est le fruit d’un partenariat entre la municipalité de Santa Maria de Jetibá (Pro-chess – Programme de Jeu d’échecs Pédagogique) et le Secrétariat d’Etat à la Justice de l’Etat d’Espírito Santo (Programme des Travailleurs en Prisons), qui ont tous les deux reçu un prix du gouvernement. The programme Pro-Chess donne l’occasion à tous les élèves du public de la municipalité de pratiquer le jeu d’échecs comme outil pour développer leurs capacités cognitives et améliorer les processus d’apprentissage. Notre objectif est développer la pratique ludique du jeu d’échecs auprès des prisonniers pour développer leurs capacités cognitives, morales et sociales et leur apprendre un nouveau métier à travers la confection d’échiquiers et de pièces d’échecs. Au cours de ce programme, nous avons travaillé avec 22 prisons de l’Etat d’Espirito santo au Brésil. Dans ces 22 prisons, nous avons un total de 2200 prisonniers impliqués dans le programme. Nous les avons répartis en 120 groupes et leur donnons un cours de deux heures, deux fois par semaine. Ils participent aussi à des ateliers créatifs de huit heures, deux fois par semaine, au cours desquels les détenus fabriquent des échiquiers et des pièces. La plupart des prisonniers concernés sont des homes de 19 à 30 ans, proches de l’illettrisme, d’extraction modeste et d’origine afro-brésilienne. Il s’agit souvent de meurtriers, de trafiquants de drogue ou de délinquants. Nous avons noté à la fin de ce programme que les relations s’étaient améliorées entre prisonniers et que la violence avait décru. Une grande partie des détenus qui ont pris part au programme travaillent maintenant comme volontaires, et apprennent aux autres prisonniers à jouer aux échecs. Un réseau « Echecs en prison » a aussi vu le jour, permettant à la fédération d’échecs du Brésil de s’enrichir de 365 nouveaux licenciés. Les échiqueirs et les pièces fabriqués en ateliers créatifs seront offerts aux 890 écoles publics de l’Etat d’Espírito Santo.
 
banner fsm
banner_video
banner_projects
banner_sponsors

Login



© FIDE Chess in Schools Commission 2011  |    www.fide.com